eclairage

La salle à manger

Pour cette pièce aux multiples usages (la salle à manger n’est en général pas seulement le lieu où l’on mange : on y vit, on y joue…), vous devez opter pour un éclairage adéquat, tout en créant une ambiance et un climat de convivialité. Pour satisfaire les besoins des parents ainsi que ceux des enfants, il est important de choisir des produits flexibles. La suspension que l’on centre, au dessus de la table à manger, reste le moyen idéal. Aujourd’hui, cet élément fait office d’objet déco avec de nombreuses déclinaisons.

Le salon

Là encore, il est important de choisir des produits flexibles, capables de répondre aux différentes utilisations de cette pièce. Optez pour plusieurs sources de lumière, combinant éclairages directs et indirects. Vous pouvez utiliser une suspension qui éclairera la table basse, ainsi que des appliques, lampes à poser et lampadaires, pour mettre en valeur un tableau ou un objet par exemple. Le soir, privilégiez des lumières indirectes, comme un lampadaire ou des appliques.

La cuisine

Comme pour les pièces précédentes, une suspension centrée assurera l’éclairage général de l’espace. Elle peut être installée au dessus d’une table à manger, ou au niveau de l’ilôt sur lequel vous travaillez. Réglez la hauteur de l’objet selon que vous souhaitez éclairer un endroit précis, comme le plan de travail, ou un espace plus vaste.

L’installation de spots, encastrés ou en saillie, en-dessous des meubles hauts et autres placards en hauteur, permet de créer une ambiance très lumineuse. Choisissez-les fixes ou orientables, pour mettre en valeur un objet ou éclairer un meuble, et n’’hésitez pas à les multiplier ; vous éviterez ainsi des zones d’ombres et obtiendrez une lumière homogène dans la pièce.

La chambre

Afin d’obtenir un éclairage intime et doux, il vaut mieux privilégier plusieurs sources de lumière plutôt qu’un seul point central. Vos choix doivent répondre à deux types d’ambiance opposés : le coucher et le lever.

Au coucher, optez pour une ambiance feutrée à l’aide d’une suspension composée d’une matière douce, comme le tissu par exemple.

Au lever, utilisez des lampes de chevet ou des appliques murales orientables avec abat-jour, pour ne pas réveiller votre voisin.Sans oublier les lampes mobiles qui se pincent sur les meubles et que vous pourrez orienter ou déplacer à loisir.

La salle de bain

Cet espace nécessite un éclairage fonctionnel. L’éclairage principal doit être apaisant, et associé à une source de lumière très efficace au niveau du meuble vasque. Pour une lumière douce et efficace, optez plutôt pour un plafonnier, qui a l’avantage d’être non encombrant (idéal à proximité d’une baignoire notamment). Placez des spots ou des appliques de chaque côté du miroir, et associez-les à des températures chaudes, qui vous éviteront d’être éblouis dès le matin (en vous maquillant par exemple). Attention : évitez de placer la source au-dessus du miroir car cela crée des ombres.

Le bureau

Pour travailler correctement sans fatiguer, vous devez opter pour un éclairage principal, tel un plafonnier, et l’associer à une lampe de bureau, qui vous permettra d’éclairer précisément le plan de travail (une liseuse, par exemple, pratique car facilement orientable).

L’escalier

Ici, tout est principalement question de sécurité. Pour assurer efficacement l’éclairage, optez pour des appliques le long du passage, et veillez à ce qu’elles restent accessibles en hauteur pour le changement d’ampoule. Si vous trouvez leur éclat trop agressif, vous pouvez y associer des diffuseurs, qui tamiseront légèrement l’ambiance. Des spots peuvent également être placés sur les contremarches de l’escalier pour accentuer chaque marche.

Source :  constructeurdemaison

2 réponses pour “L’éclairage intérieur : quel éclairage pour quelle pièce ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *