etude-de-sol

L’étude de sol, une étape essentielle de la construction d’une maison.

 

Il est important de noter qu’une étude de sol est nominative et propre à chaque projet de construction. Un professionnel du bâtiment ne peut pas chiffrer le coût exact d’une construction sans connaître le type de fondation.

Elle est réalisée par un géotechnicien et se déroule en plusieurs étapes, elle permet également de maîtriser le budget fondation, d’éviter les malfaçons  liées à un défaut de conception, soit à un défaut de réalisation et elle assure la pérennité de l’édifice.

analyse-du-sol

Les étapes de l’étude de sol :

1) L’étude du lieu est une enquête préalable, il s’agit de l’examen des cartes géologiques ainsi que des chantiers précédents. Cela permet d’identifier les risques généraux du site et d’adapter le type de reconnaissances au terrain (étude de sol).

2) La reconnaissance visuelle est la deuxième étape de cette étude. Elle permet de connaître l’homogénéité, la nature du sous-sol, ainsi que la présence d’eau. Le géotechnicien creuse le sol avec une tarière ou une tractopelle pour effectuer cette étape.

3) Ensuite, le géotechnicien réalise une mesure de la résistance du sol. Cette mesure a pour but d’évaluer la résistance dynamique du terrain, mais aussi rechercher la présence de gypse (un minéral qui a des effets ravageurs sur le béton). Ces sondages sont effectués à l’aide d’un pénétromètre. Cette technique est utilisée pour les sols sains et les projets de petites tailles.

4) La quatrième étape est la mesure de frottement et le calcul de tassement du terrain. Cette évaluation varie en fonction de la nature du sous-sol et de votre projet de construction. Elle s’effectue à l’aide d’un pénétromètre statique. Il détermine la résistance et la capacité portante d’une fondation profonde (les structures profondes permettant de fonder un bâtiment). Cela conduit au calcul de tassement ( déformation verticale).

5) La cinquième étape permet de connaître la déformation du sous-sol qui traduit le comportement mécanique du sol. Cette technique s’emploie pour les sols difficiles. Cette étape se nomme le forage pressiométrique.

6) Pour finir l’étude thermique, on effectue des tests en laboratoire. Ils permettent de connaître la nature des sols ainsi que la teneur en eau et en argile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *